Bandeau du spectacle d'Olivier Giraud - “HOW TO BECOME A PARISIAN IN ONE HOUR ?”

Home > Presse

Olivier Giraud, guide sans pareil

Le Figaro

Un spectacle tordant où se pressent les touristes.

D’abord, on se demande où on a débarqué.

Olivier Giraud porte un béret, un air niais et un mini-camembert dans la poche de sa salopette bleue. Il ne manque plus que la baguette. C’est seulement une mise en bouche avant de passer à son spectacle joué 100% en anglais et intitulé How to Become a Parisian in One Hour? («Comment devenir un Parisien en une heure?»).

L’humoriste s’est donné pour mission d’informer les touristes qui découvrent la capitale. Il s’improvise guide dans un genre loufoque, propose une sorte de manuel pour «apprendre à devenir un vrai Parisien». À travers des sketchs.

Très vite, il troque sa chemise à carreaux contre une noire pour interpréter un éventail de situations auxquelles sont confrontés les étrangers du monde entier. Les «personnages» parisiens se dessinent, ici dans un restaurant, là dans le métro ou encore une discothèque: un serveur désagréable, un client irritable dans un taxi ou un passager intransigeant dans le métro.

Laisser sa place à une femme enceinte? Pas question, «elle a joué, elle doit payer».
Expressions inénarrables Les habitants de la Ville Lumière se reconnaissent aisément dans le miroir que leur tend l’acteur pourtant d’origine bordelaise. Cet ancien maître d’hôtel qui a travaillé plusieurs années aux États-Unis n’oublie aucun cas defigure (…)

Expressions inénarrables

Les habitants de la Ville Lumière se reconnaissent aisément dans le miroir que leur tend l’acteur pourtant d’origine bordelaise. Cet ancien maître d’hôtel qui a travaillé plusieurs années aux États-Unis n’oublie aucun cas de figure. En particulier, un «cours» consacré aux techniques de séduction des Parisiens. L’invitation à boire un dernier verre ne signifie pas que la jeune femme boira un dernier verre.

Mime-né, affublé d’une panoplie d’expressions inénarrables, parfois coquines, le trentenaire déclenche des rires pendant une heure. Olivier Giraud a réalisé son rêve. Il a à peine 8 ans quand il promet à sa mère qu’un jour il «fera l’Olympia» et pourra lui offrir une «belle robe». Parce quel’avenir y est moins incertain, au lieu d’emprunter la voie de la scène, il choisit d’étudier l’hôtellerie. Lauréat d’un concours de sommellerie, il gagne un visa pour la Floride et exerce comme maître d’hôtel dans des palaces. C’est à force d’observer les différences de comportement entre les Français et les Américains qu’il a l’idée d’élaborer un spectacle uniquement dans la langue de Shakespeare.

Au début, les dirigeants des théâtres lui ont ri au nez. Un show en anglais à Paris, c’est l’échec assuré. Tenace, Olivier Giraud crée alors sa société de production, French Arrogance Prod, avant de se lancer. Aujourd’hui, c’est un phénomène et... qui dure depuis sept ans. Grâce à un boucheà-oreille favorable, il joue à guichets fermés. Et peut tenir sa promesse faite à sa mère: le 20 mai, il célébrera son demi-million de spectateurs à l’Olympia.


lien View online : Source